Bokondji Imama

Bokondji Imama

Modèle de persévérance 

« Ils me décriraient comme étant une personne confiante et déterminée. J’ai une très bonne mentalité et je suis assez positif. Je pense que je suis un bon garçon. » Voilà comment l’entourage de notre athlète Bokondji Imama que l’on surnomme Boko Imama le dépeinderait.

Comme la plupart des athlètes, Boko a pratiqué de nombreux sports en grandissant. « J’ai commencé à jouer dès l’âge de 4-5 ans. J’ai joué au soccer, au basket-ball et au football. Rendu à un certain âge, il fallait que je fasse un choix entre le hockey et le football et je pense que l’on connaît la suite aujourd’hui », révèle-t-il. Il a choisi le hockey.

Pour ce jeune homme, le hockey a été son école de vie. En pratiquant ce sport, il a été en mesure d’en apprendre plus sur lui-même.  « Il y a pleins de choses que le hockey m’a apporté sur divers aspects de ma vie. Prenons les relations que tu crées. À chaque année, j’ai l’opportunité de jouer avec différentes personnes à travers le globe », raconte celui-ci. Quelle belle manière de tisser de nouveaux liens !

Celui qui souhaite avoir une belle carrière dans le sport qu’il pratique a partagé avec moi ce qu’il fallait pour devenir un bon athlète. « Il faut être discipliné. Quand je parle de discipline, ça englobe plusieurs choses dont ta nutrition, ton sommeil et les décisions que tu prends dans ta vie de tous les jours. » Le jeune attaquant du Reign d’Ontario conseillerait aux jeunes de ne pas se soucier des commentaires négatifs des autres. « Dans le monde du sport, ton caractère doit être plus solide que ton talent » , conclut-il.

Son plus grand modèle est son père duquel il porte son prénom. « C’est lui qui m’a appris le chemin de la vie. Même pas en tant qu’athlète, mais en tant que personne. Il m’a appris beaucoup de choses sur le travail, la détermination, le courage et la persévérance », affirme-t-il. Il n’a que de beaux mots pour son père.

Au mois d’août dernier avait lieu la Classique KR organisée par Kevin Raphaël. Ce match de hockey qui oppose habituellement des joueurs et joueuses de hockey professionnels ainsi que des artistes a pour but d’amasser des fonds au profit de Leucan. Notre athlète y a participé et faisait partie de l’équipe gagnante. En souriant, il a expliqué ce que cela faisait de gagner contre son ami Kevin. « Tu vois, maintenant ça ne me fait plus rien parce que je suis trop habitué à gagner contre lui. Je fais juste y aller, je fais ce que j’ai à faire et je sais déjà que je vais gagner le championnat. Ça me fait vraiment plaisir d’y aller. » Quelle belle mentalité de champion. D’ailleurs, un total global de 20 359 $ a été récolté.

En conclusion, comme l’entourage de ce dernier l’a si bien dit, Boko est un jeune homme très positif, gentil et confiant et il transmet cela lorsqu’on passe quelques minutes en sa compagnie. Un beau modèle pour les plus jeunes. Sur ce, n’hésitez pas à aller le suivre sur son compte Instagram @bokojr_xv 


         - Sarah-Lynn Pauléus -


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés