Kevin Foster Verdier

Kevin Foster Verdier

L'étoile montante du Football

Lorsqu’on parle de Football américain, plusieurs grands noms tels que Tom Brady, Peyton Manning, Patrick Mahomes II, Russell Wilson, Laurent Duvernay-Tardif nous viennent à l’esprit. Ils ont marqué et continuent de marquer la vie de plusieurs personnes à travers le sport qu’ils pratiquent. Parlons de l’étoile montante Kevin Foster Verdier. Il m’a introduit dans son univers où le sport et les études font bon ménage.

Kevin fait du sport depuis qu’il était tout petit. « Mon premier sport fut le soccer. Je jouais au hockey en même temps », dit-il. L’été, il pratiquait le soccer et pendant l’hiver, c’était du hockey. C’est à l’âge de 11 ans que ce dernier a fait ses débuts au Football. Ses parents pensaient que c’était un sport trop dangereux. Il a alors dû trancher parce qu’il était rendu à trois sports. « J’ai choisi le football et cela a été vraiment prometteur jusqu’à présent et je suis content de ma décision », a-t-il conclu.

Le porteur de ballon des Stingers de Concordia est confronté à la réalité de la conciliation sports-études. Heureusement, qu’il est bien encadré par des professeurs toujours présents pour aider les étudiants athlètes. « C’est pas facile tout seul. On a beaucoup d’aide des entraîneurs. Il y a des personnes responsables qui nous suivent à la lettre dans nos études pour s’assurer qu’on concilie notre temps correctement », m’a-t-il confié. Ils ont aussi des périodes d’études obligatoires et les conséquences sont les mêmes que celles si l’athlète manque une pratique ou un entraînement. Comme il me l’a si bien dit, on ne va pas seulement à l’école pour jouer au football, mais pour recevoir notre diplôme.

Le sport occupe une place très importante dans la famille du jeune de 22 ans. Son oncle est un ancien des Stingers et son cousin, Anthony Duclair joue présentement pour les Sénateurs d’Ottawa. il m’a d'ailleurs expliqué comment il vivait le fait que son cousin évoluait dans la cour des grands.« C’est un rêve bizarre de voir mon cousin jouer dans la LNH. Ça me motive parce que ça me montre qu’il n’y a rien qui soit impossible et qu’il ne faut pas lâcher son cheminement », a-t-il souligné. Le fait de voir son cousin performer à un si grand niveau le motive et l’inspire beaucoup. Il est en mesure de marcher dans ses pas. Il lui a prodigué de précieux conseils.

Ses parents ont toujours été présents pour lui qu’importe ce qu’il vivait. « Mes parents sont d’un grand support, surtout ma mère. Ils m’ont toujours accompagné et supporté lors de mes pratiques et mes parties. Ils ne m’ont jamais imposé quoi que ce soit, mais ils m’ont appris à ne jamais abandonner ce que j’aimais faire et d’aller surtout de l’avant.» Comme quoi les parents sont toujours les premiers fans de leurs enfants. La famille a joué un gros rôle pour ce dernier dans son cheminement et celui de son cousin.« Nos tantes, oncles et grands-parents nous ont apporté beaucoup de support. Sans eux, Anthony et moi, nous ne serions pas rendus là. Ils ont fait d’énormes sacrifices pour nous. Ce qu’on démontre c’est le résultat de leurs efforts et non juste les nôtres sur la glace et sur le terrain de football.» Que de propos élogieux ! Quelle grande humilité!

En conclusion, Kevin dirait aux jeunes qui souhaitent percer dans le sport professionnel et qui sont aux études de ne pas abandonner parce que le temps passe très vite et les portes vont s’ouvrir en temps et lieux. Quelques minutes en sa compagnie m’ont montré qu’il est un jeune homme qui fait preuve d’une grande gentillesse, d’humilité et de douceur. Il a certainement un bel avenir dans le football américain et nous lui souhaitons de se rendre au sommet et de le voir très bientôt dans la NFL ou la CFL. N’hésitez pas à le suivre sur son compte Instagram @kevinfoster_  

Crédit Photo : Facebook - Concordia Stingers


         - Sarah-Lynn Pauléus -


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés