Philippe Marquis

Philippe Marquis

Un skieur acrobatique déterminé

« D’y croire ! Croire en ses rêves ça veut dire beaucoup, comme ne pas abandonner quand ça ne va pas bien, s’entraîner à chaque jour en essayant d’améliorer quelque chose, aller chercher des ressources autour de toi, de ne pas avoir peur de communiquer avec ses entraîneurs ; d’y croire par des actions concrètes. » Telles sont les paroles que l’ancien skieur olympien Philippe Marquis a émis pour encourager tous ceux et celles qui désirent gravir dans les diverses pentes de la vie.

Philippe Marquis est un ex-skieur acrobatique. Il a eu un parcours assez linéaire, malgré les difficultés qu’il a pu rencontrer sur son chemin. « J’ai commencé à faire du ski dès mon tout jeune âge à Stonhem. Mes parents avaient un chalet donc on faisait beaucoup de ski », a-t-il mentionné. Le jeune de 31 ans a représenté le Canada aux quatre coins du globe et il a rencontré de multiples visages au fil des années tout en vivant de son sport. « J’ai gradué de l’équipe de Québec à l'âge de 15 ans. Ensuite, j’ai gradué de l’équipe canadienne à l’âge de 17 ans. J’ai passé 12 ans sur l’équipe nationale et j’ai pu représenter le Canada aux Jeux Olympique en 2014 et en 2018. »  

Il a complété plus d’une centaine de compétitions nationales, mais il a eu beaucoup de blessures et de défis ce qui a été le plus grand apprentissage de sa vie. Le sport a été une école pour ce dernier et, aujourd’hui, il en récolte les fruits.

Soulignons que deux performances ont marqué sa carrière. L’une d’entre elles fut celle de 2015 au championnat du monde à Kreischberg en Autriche. « Le Canada a fait un balayage en duel. Mikaël Kingsbury, moi-même et Marc-Antoine Gagnon, on a gagné les médailles d’or, d’argent et de bronze. On est trois amis de longue date dans la vie de tous les jours et c’était un grand moment pour nous. » Il conclut en disant que ce n’est pas à tous les jours qu’on a l’opportunité de livrer une telle performance au côtes de ses meilleurs amis.

Celui qui est aujourd’hui entraîneur chef de l’équipe de ski acrobatique à Vail au Colorado, est aussi membre de la Commission des athlètes du comité olympique canadien, m’a compté une anecdote très croustillante. Permettez que je la partage avec vous. En souriant, voilà ce qu’il m’a dit. « J’ai subi une blessure en 2011 qui a nécessité une opération et lorsque je suis revenu en compétition, j’étais quand même stressé. Je suis revenu à la Coupe du Monde et j’ai excellé parce que j’aurais pu perdre ma place au sein de l’équipe nationale. La paire de sous-vêtements que j’avais et bien, je les ai portés pour le reste de ma carrière jusqu’à ce que j’aie pris ma retraite. Je les portais seulement lorsque j’étais en compétition et ils ont survécu huit ans. »

Tout bien pensé, Philippe Marquis est un jeune homme qui a fait preuve de résilience et de détermination tout au long de sa carrière en raison des diverses épreuves qu’il a traversées. Cependant, ce dernier a été une source de motivation pour les gens qu’il a côtoyés grâce à son sens de l’humour. Pour suivre les aventures de Philippe, rendez-vous sur son compte Instagram @philmarquis Qui sait, vous le croiserez peut-être sur une pente de ski.

Crédit Photo : @kevrlight


         - Sarah-Lynn Pauléus -


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés